Formation et soutien pour de l'éducation de la petite enfance

Le projet comprends la construction d'un nouveau bâtiment scolaire pour des classes de maternelle à Senkoase. D’autres activités comprennent l’identification et l’inscription des enfants de la comunauté en maternelle ainsi que la création d’un jardin scolaire pour offrir aux élèves des repas nutritifs quotidiens. Le développement communautaire sera favorisé par la création d’emplois pour le travailleurs locaux, les Basotho, grâce à l’enseignement, les travaux de construction ainsi que les postes dans le domaine de la santé. Touching Tiny Lives mettra en œuvre des visites mensuelles et des examens médicaux pour s’assurer que l’environnement de la salle de classe est sain et productif, ce qui améliorera la santé globale des enfants et leur assiduité.

Fondé en 2004, Touching Tiny Lives est une ONG enregistrée au Lesotho. Sa mission est d'assister les enfants vulnérables et orphelins du SIDA, ainsi qu^à ceux affectés par la malnutrition.
 
 

Lesotho

Population
2,23 millions (2017)

Revenu par habitant
1,210 USD/an (2017)

Taux de pauvreté *
53 % (2017)

Taux d'alphabétisation
77 % (2016)

Indice de développement humain
159e pays sur 189 (2018)

Ces vingt dernières années, le Lesotho a fait peu de progrès dans sa lutte contre la pauvreté, son taux passant de 60 % (2002) à 53 % (2018). Une pauvreté et une inégalité élevées, associées à un fort taux de chômage (28 %), sont exacerbées par le manque d’infrastructures et un climat rude dans les régions de montagne. Le principal défi du Lesotho reste la prévalence élevée du VIH/Sida (une personne sur 4 dans la population adulte) et de sa coépidémie, la tuberculose. 40 % des enfants souffrent de malnutrition chronique et un sur dix ne survit pas après 5 ans. Même si les allocations budgétaires s’élèvent à près de 9 % du PIB, cela ne se traduit pas par une amélioration des résultats en termes de santé. De même, malgré d’importantes dépenses publiques consacrées à l’éducation, les résultats dans ce domaine restent faibles, notamment en matière d’accès équitable. L’agriculture vivrière reste la principale source de revenu, mais son importance et son ampleur déclinent. Le quintile le plus pauvre est le plus touché.

Sources: Programme alimentaire mondial, UNICEF, Banque mondiale, Rapport sur le développement humain 2016, Indices et indicateurs de développement humain (mise à jour statistique 2018)

*Pourcentage de la population vivant en-dessous du seuil de pauvreté.